Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 06:22

Lors de leur visite ad limina à Rome, du 10 au 22 octobre dernier, les évêques australiens ont été reçus par les cardinaux Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques, et William J. Levada, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi. D’après leur déclaration à l’issue de cette visite, les braves évêques disent avoir compris la position de Rome vis-à-vis de leur collègue, lequel aurait ni plus ni moins mis en cause la soi disant communion au sein de l’Eglise – tout cela pour avoir simplement évoqué l’éventualité d’un élargissement des critères pour les vocations sacerdotales ! Bref, ces évêques, que le pape Benoît XVI a culpabilisés en leur rappelant les cas de pédophilie de leur pays à rembourser aux familles victimes, mènent profil plus que bas. Çà rampe devant le « Saint Père » !


Dans sa réponse, ce 24 octobre, Mgr William Morris réfute les accusations portées contre lui et évoque cette peur des évêques devenus de simples pions aux mains du Vatican : « Cela a été mon expérience et l’expérience d’autres que Rome contrôle les évêques par la peur et si vous posez des questions ou parlez ouvertement de sujets que Rome déclare clos ou ne souhaite pas qu’ils soient discutés, vous êtes censurés très rapidement, on vous dit que votre leadership ne va pas, que vous n’êtes pas fidèles au magistère, que vous avez brisé la communion et que vous êtes menacés d’être démis ».


Sur place, au sein du diocèse de Toowoomba, Mgr William M Morris a désormais le titre d’évêque émérite et il a accès au site puisque sa réponse y a été publiée ( lien). Le site Kipa-Apic s’est fait l’écho de cette lettre dans un article en français du 24 octobre ( lien)

 

toowoomba_site.jpg

bandeau d'entête du site du diocèse catholique de Toowoomba

 

Vue la façon dont l’Eglise catholique traite ses évêques, de plus en plus de prêtres pressentis pour un poste épiscopal préfèrent se défiler. L’évêque pasteur de son peuple est une rhétorique des plus hypocrites puisque les évêques quittent "leur" troupeau sur un simple ordre d’en haut, … et que le troupeau n’a même pas le droit de bêler !

 

Quant aux Conférences nationales épiscopales, elles semblent se contenter de leur actuel statut. La communion entre évêques, fondatrice de l'Eglise, est devenue simple allégeance individuelle au pape, si bien que les dites conférences nationales ne sont guère des lieux de fraternité et de communion ! L'Australie en apporte la preuve. Le "fauteur de trouble" est condamné par le pape et par ses propres pairs.

 

Pour les articles antérieurs sur cette affaire Mgr William Morris, voir notre rubrique "La Contre-Réforme" (lien)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la Contre-Réforme
commenter cet article

commentaires

Articles Récents