Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:12
Les dissidents de Vatican II ont longtemps surfer sur l’abandon du latin chanté à l’église dont les accents et les mélodies avaient bercé leurs enfances et sur les dangers selon eux d’une modernisation progressiste de l’Eglise catholique. Voilà que, désormais, l’actualité leur donne des cibles plus concrètes : les rencontres inter-religieuses où les catholiques tendent la main aux musulmans et aux Juifs, la lutte contre l’homophobie à laquelle les communautés religieuses sont conviées.

eglise-dans-tous-ses-etats_bis.JPGMieux, ces dissidents sont encouragés par les gestes d’accueil de Benoît XVI qui souhaite (ce qui est tout à fait compréhensible) résorber cette dissidence, par le succès inattendu de la votation suisse anti-musulmane et aussi par les controverses suscitées par la légalisation du mariage homosexuel et de l’adoption d’enfants par des couples homosexuels dans plusieurs pays européens.


Sur fond de grave crise économique mondiale, d’une gestion difficile et hyper sensible des flux migratoires, de recomposition et donc de fluidité du paysage politique *, l’Extrême droite fait florès. En France, lors des toutes récentes élections régionales, le Front national vient d’atteindre les 22,8% dans la région du PACA (la région de Marseille) et 22,2% dans la Région du Nord – Pas-de-Calais.

* montée en puissance d’un parti écologique de Gauche, échec d’une aventure centriste commencée aux dernières élections présidentielles avec pourtant 18% de l’électorat, marginalisation d’un parti trotskiste en principe d’ouverture à toute la Gauche « anti-capitaliste » avec pourtant un jeune leader charismatique, méfiance aussi vis-à-vis des partis politiques avec une dissidence socialiste gagnante au Languedoc-Roussillon et un Divers gauche soutenu par la majorité présidentielle en Guyane, etc.

Alors que les politologues prédisent que le système présidentiel à élection au suffrage universel conduit nécessairement au bipartisme à l’américaine (avec lamination du centre et des extrêmes), les dernières élections ont présenté un grand nombre de triangulaires. La cause : une Extrême Droite requinquée !

Or celle-ci a indéniablement une composante religieuse ainsi que le signalent des incidents récents dedans et près de lieux de culte : interruption de l’assemblée à Saint-Merri (1) et à Notre-Dame de Paris (2), contre manifestation musclée contre des homosexuels sur le parvis de cette dernière église (1) ; sans oublier le vandalisme déjà ancien mais continu de mosquées, de synagogues, de salles du Royaume (3) et de tombes par des nazillons.

(1) Voir la lettre ouverte adressée par le pasteur Stéphane Lavignotte à l'archevêque de Paris, publiée par le journal Libération le 23 février 2010), à la suite à plusieurs manifestations d'homophobie, et reproduite sur ce site (lien)

(2) ce dimanche 21 mars, le rabbin Rivon Krygier, invité par l’archevêque de Paris et cardinal, Mgr.  Vingt-Trois, à donner une conférence dans le cadre d’un Carême placé sur le thème « Vatican II, boussole pour notre temps », a dû la faire à partir de la sacristie car un commando de « traditionalistes » s’était mis à chanter le chapelet « pour réparer l’outrage » (sic), à savoir la prise de parole d’un rabbin juif dans le cadre d’un carême catholique (lien).

(3) « Les lieux de culte des Témoins de Jéhovah sont victimes d’agressions », article du samedi 19 décembre 2009 sur ce site (lien)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les dérives sectaires
commenter cet article

commentaires

Articles Récents