Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 06:50

Pour ceux qui croyaient qu’Amnesty International (AI) s’occupait des conditions de vie des prisonniers, c’est encore vrai, mais ce n’est pas que cela. L’organisation s’érige désormais en Dame patronnesse de nos sociétés civiles au nom de la Liberté : elle vient de tirer les oreilles à nos voisins belges pour cause de voile intégral, et la France va bientôt y passer . Le Pakistan, dont le parti majoritaire commence déjà à critiquer la France sur cette question, trouvera en John Dalhuisen, l'expert de l'organisation en ce qui concerne la défense des droits de l'homme sur la discrimination en Europe, un relais tout indiqué.


Dans un long communiqué du 21 avril 2010 « Toute interdiction du voile intégral constituerait une violation du droit international relatif aux droits humains » , Dame AI nous explique que ce n’est pas bien du tout d’interdire ce voile. Mais de quoi se mêle-t-elle ? Maintenant que les Eglises et autres communautés religieuses ne font plus trop de politique, respectant la laïcité de nos Etats modernes, voilà qu’arrive sur le marché de nouveaux directeurs de conscience : des Ong humanitaires qui donnent des leçons tout azimut en écologie, en droits de l’homme, en politique étrangère, etc. Que je sache, nos Etats démocratiques ont des députés élus et c’est à eux, réunis au sein d’assemblées délibérantes, de décider de nos lois et non à des groupes de pression fussent-ils humanitaires d’en décider.

 

Autant les Ong sont utiles sur le terrain lorsqu’il faut y dénoncer des situations catastrophiques ou scandaleuses, autant elles ne sont pas outillées pour proposer des solutions politiques d’ensemble.


Et puis, disons le franchement, çà la fout mal de voir une Ong célèbre se mettre à rouler pour les islamistes les plus anti-féministes, les plus machistes, les plus ringards, les plus réactionnaires, les plus fascistes. En fait, AI tombe dans le même travers que nombre de mondialistes qui ont des vues d’ensemble certes généreuses mais qui sont complètement myopes pour voir les réalités particulières : une religion pour eux constitue un ensemble homogène, une communauté religieuse mondiale et ils ne prêtent guère attention aux mouvements qui y grouillent, aux fissures qui apparaissent, aux intégrismes dangereux qui s’affirment, aux différences à faire. L’islamophilie (tout est bon dans l'islam) rejoint en cela l’islamophobie (tout y est mauvais) : aucune distinction, n’est faite entre les musulmans. On parle de la diversité en général, de la nécessaire cohabitation pacifique en général, de la liberté en général, et patati et patata. C'est la langue de bois dans toute sa splendeur.

 

Alors que tout condamné a le droit à être respecté dans sa personne, fut-il nazi, fasciste, islamiste terroriste, autant il en est tout autrement des mouvements dont ceux, qui sont sectaires et dangereux, n’ont pas à être tolérés au sein de nos sociétés Il y a là une carence d’analyse, sinon un grave déni des réalités.


satanic-verses.jpg Une Ong internationale devenue aveugle ? C’est ce que dit Salman Rusdie dans un coup de colère en date du 22 février 2010 (lien ) où il dénonce la collusion entre AI et le groupe Cageprisoners, formé par un ancien détenu de Guantanamo Bay, Moazzam Begg.

 

L’auteur des Versets sataniques qui, lui, à l’habitude de repérer les extrémistes islamistes, a vu rouge. Au comble de l’ingratitude – car AI l’a beaucoup aidé – il dénonce ni plus ni moins une « faillite morale» de l’organisation qui aurait « perdu la capacité à distinguer le bien du mal ». « Amnesty et Begg ont révélé par leurs déclarations et leurs actions, qu'ils méritent notre mépris. ». Bigre ! Personnage rude que ce S. Rusdie ? Mais il n’est pas le seul puisqu’un responsable de la section britannique, Gita Sahgal, dénonce lui aussi ces « dangerous liaisons » dans un article du 18 avril 2010 (lien ). Il aurait été suspendu à la suite de ces déclarations ...


C’est le grand désarroi pour nombre de militants d’AI. Cette tentation du pouvoir d’opinion est-elle la rançon de la célébrité qui monte à la tête des dirigeants ? Ne fut-elle pas la grande tentation du Christ au désert ?


Et puis, plus généralement, n’y a-t-il pas une dérive islamophile des humanitaires ? Une Unesco qui prête une oreille complaisante à un entrisme de pays musulmans pour juguler les droits de l’homme pourtant élémentaires : liberté de culte, respect des homosexuels, etc. ; des mouvements anti-racistes en Belgique et en France qui ramènent tout à la seule dénonciation de l'islamophobie, et qui n’osent dénoncer l’émergence d’un anti-sémitisme « de Gauche » pourtant très virulent dans les milieux musulmans traumatisés (à juste titre) par la cause palestinienne, etc. Les mêmes qui ne veulent pas qu'on touche ni à la niqab, ni à la burka.

 

Sans doute roulent-ils tout seuls sans le besoin des fonds iraniens qui sont particulièrement généreux en ces temps de tension internationale ... de même que la défunte URSS soutenait financièrement les mouvements de la Paix, où l'on retrouvait, déjà, les mêmes militants dévoués

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'islam et le voile intégral
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 18:17

Rien qu’en France, quelques 10 000 prêtres auraient raccroché la soutane depuis Vatican II (1965), soit environ 250 par an. La moitié pour aller vivre au grand jour une liaison amoureuse jusque-là clandestine. La majorité pour se marier.


L’Eglise catholique n’est guère prolixe sur le sujet, préférant fermer les yeux aussi longtemps que cette "double vie" ne s’étale pas au grand jour, ou ne fait pas scandale.


En Afrique noire et  dans d'autres pays une situation de fait s'est instaurée avec la complicité des populations locales, lesquelles acceptent que les prêtres et parfois les évêques aient des concubines, dès lors que cela se fait honnêtement : monogamie avec une seule femme, entretien de celle-ci et des enfants, ne pas prendre la femme d'autrui, discrétion sociale, etc. Mais le Vatican entend rappeler à l'ordre et exiger la règle !


Un vrai gâchis de ressource humaine car il s'agit d'une élite de qualité, d'intelligence et de coeur.


Et puis une question de dignité humaine : comment peut-on aujourd'hui imposer le célibat à des personnes qui se sentent la vocation de prêtre ? Quel chantage odieux : si tu veux être prêtre, alors il faut être célibataire !


Pour des témoignages, voir le site de Plein Jour, une association de soutien aux compagnes de prêtres en lutte pour l'abolition de la règle du célibat ecclésiastique dans l'Eglise catholique romaine. L'association publie un bulletin trimestriel ; le dernier en est le 9ème numéro. Plein Jour a pris le relais de Claire Voie en 1998 (le redémarrage s'est fait en septembre 2008 à l'initiative de Dominique Venturini, laquelle a publié des livres sur son expérience de femme mariée à un prêtre).

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans vies de prêtre
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 16:46

Michel Lefeuvre, 2010 -  Le cerveau et la putain* :  Quand la science oublie la finalité, aux éditions Salvador, à paraître, 18 €
* Le service commercial est responsable du titre. Couverture : I. de Senilhes - Illustration : © Do Delaunay


Texte de présentation de l'éditeur


michel_lefeuvre.JPG"Le Cerveau et la Putain" : ce titre étrange aurait fort étonné Kant. Il se veut, pourtant, un écho à la distinction kantienne entre deux types de jugements, les uns concernant les sciences de la matière, les autres celles de la vie – la finalité. La thèse défendue ici par Michel Lefeuvre consiste à montrer qu’il n’y a pas à rougir de cette dernière et qu’il vaudrait mieux la considérer comme « épouse » plutôt que comme « putain », à condition de la penser avec les moyens actuels offerts par la cybernétique.


L’auteur reproche à de nombreux biologistes contemporains leur méprise historique : on n’est plus au temps de Kant pour juger comme lui de la finalité ; si on refuse au cerveau lui-même cette propriété d’être avant tout un instrument d’adaptation aux conditions mouvantes de l’univers physique, ne lui refuse-t-on pas toute existence ?


Cet ouvrage, sous des perspectives multiples, offre aussi une réflexion sur les grands courants de pensée de notre époque : existentialisme, phénoménologie, structuralisme, philosophie de l’Être (notamment Merleau Ponty).

Michel Lefeuvre, docteur d’État en philosophie et disciple de Paul Ricoeur, a enseigné dans les classes préparatoires aux grandes écoles et à l’Université, notamment à Angers, Rennes et Reims. Il a aussi enseigné la philosophie des sciences à Dakar. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont : Nature et Cerveau, La Réhabilitation du temps et Scientifiquement incorrect. Les dérives idéologiques de la science (Salvator, 2006).

Repost 0
Published by Michel Lefeuvre
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 19:17

Pour la première fois, nos Actualités unitariennes ont été classées parmi les blogs au "top" : 645ème de l'ensemble des blogs francophones de la Plateforme d'Over-blog (laquelle comprend plus d'1 million de blogs !) et à ce jour, à la 13ème page de ce classement des meilleurs blogs. Avec en prime les félicitations de l'équipe d'Over-blog ! Rappelons qu'Over-blog est la plateforme la plus importante en France.

 

la-spirobulle.JPG

 

"Bonjour, Avez-vous regardé le classement des "Top blogs" ce matin ? Votre blog actua.unitariennes.over-blog.com figure en 645ème position ! Félicitations ! Il est donc visible sur le portail d'OverBlog, au moins jusqu'au prochain classement, dans 15 jours, sur ces pages . Encore bravo pour votre travail ! Bonne continuation, L'équipe d'OverBlog".

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans la culture Internet
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 14:21

La Seconde rencontre de la Diversité cathare aura lieu les samedi et dimanche 22 et 23 mai à Roquefixade, en Ariège, salle de la Mairie. En voici le programme :


cathares mai 2010Samedi 22 mai

 

- 9h00 - 10h 00 : Accueil et présentation

- 10h00 – 12h00 : Premier débat d’idée : “ Comprendre et développer le Pur Amour dans sa démarche spirituelle pour un cathare d’aujourd’hui. ” 1. Définition du Pur amour, 2. Stades d'application du Pur amour : Dieu, l'autre, soi-même

3. Développement du Pur amour : communautés

- 12h00 – 14h00 : Libre

- 14h00 – 15h00 : Découverte et discussion autour de l’exposition sur le rite du Melhorament : texte issu des recherches de Ruben Sartori, illustration de Monique V.

- 15h00 – 15h30 : Pause

- 15h30 – 17h30 : Deuxième débat d’idée : “ Mettre en pratique le Pur Amour, dans la vie moderne, pour un cathare d’aujourd’hui. ” 1. Bienveillance (rapport à l'autre) : humilité, non jugement... 2. Vérité (rapport à soi-même) : humilité, refus de la vanité, refus de la présomption...

- 17h30 – 18h00 : Pause

- 18h00 – 19h30 (ou 20h00 selon intervenants) : Présentation de leur approche spirituelle par des personnes représentant un des courants du catharisme d’aujourd’hui.

- 19h30 – 21h00 : Pause

- 21h00 – 22h30 : Veillée


Dimanche 23 mai

 

- 09h00 – 10h00 : Accueil

- 10h00 – 12h00 : Troisième débat d’idée : “ Définir le monothéisme dualiste à la lumière de la bibliographie cathare. ”, 1. Principe du Bien ; 2. Approche des pouvoirs : monarchiens, dyarchiens, polyarchiens

- 12h00 – 14h00 : Libre

- 14h00 – 16h00 : Forum : “ Quels sont les fondamentaux de la doctrine chrétienne cathare ”

Les intervenants présenteront les éléments doctrinaux qui leur semblent fondamentaux pour tous les courants du catharisme et appuieront leur argumentaire sur des éléments bibliographiques.

- 16h00 – 16h30 : Clôture.

Repost 0
Published by Diversité cathare - dans les cathares
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 16:51

Tout allait bien pour lui. Né Alger en 1965, il acquiert la nationalité française grâce au mariage en 1999 avec une française convertie à l’islam. A 34 ans, il se retrouve avec 4 femmes et 12 enfants, bilan qu’un polygame musulman n’atteint qu’à un âge beaucoup plus avancé.

 

Grâce à un accoutrement vestimentaire de gourou islamique, il n’a pas besoin d’avoir fait des études théologiques pour se retrouver parmi les notables musulmans de son agglomération. Son appartenance à la Tabligh, mouvement rigoriste et pieux originaire du Pakistan, suffit comme label. En plus n’a-t-il pas belle prestance et le parler altier ? Bien connu des mosquées de la ville qui lui accordent leur soutien sans réserve, par un Tariq Ramadan qui, de Suisse, vient à son secours, et à la tête, comme président, d’une association qui milite pour la construction d’une grande mosquée, il fait partie des meneurs. Et puis, le journal local ne dit-il pas que c’est un modéré (ce qui est assez cocasse comme appréciation quand on connaît la Tabligh).


Ses affaires économiques vont également bien : une boucherie hallal dont on nous dit qu’elle est bien entretenue, en plein centre de Rezé–les-Nantes, des épouses qui pour chacune d’elles émargent aux allocations familiales comme épouses monoparentales, des séances d’exorcisme qu’il se fait payer à 70 euros (bon ! il vaut mieux aller chez les catholiques car c’est gratuit !), et puis diverses autres choses qu’une ancienne compagne révèle sur son blog (et que la justice française aura certainement à cœur de vérifier).


Et puis, cette indulgence incroyable (mais avérée !) des autorités locales : la Caisse d’allocation familiale qui dit avoir vérifier son dossier il y a pas si longtemps, le maire de Nantes et président de la communauté urbaine qui nous dit que son cas était connu depuis plusieurs mois sinon plusieurs années et qu’il n’y a rien de nouveau (sinon la seule volonté du ministre de l’Intérieur de soulever un lièvre !), les communautés islamiques de Nantes qui disent qu’il est bien connu parmi eles et qu’il n’a rien fait de grave. Une Justice qui a classé sans suite un démêlé avec une ancienne compagne où il y avait pourtant en cause un enfant.


Je ne répète pas ici les soutiens qui lui ont été apportés par des hommes et des femmes politiques pourtant réputés progressistes et défendant la promotion féminine, tout simplement parce qu’il faisait la nique au ministre français de l’Intérieur à une période où la France doit se décider - enfin - si elle accepte ou non le voile intégral : mais non, c’est une anecdote sans gravité ; il y a des choses plus importantes, plus graves que cela, et patati et patata sur les opportunités.


Sans doute en a-t-il trop fait puisque c’est lui même qui a été se plaindre à la direction régionale de France 2 comme quoi les policiers avaient verbalisé son épouse Anne (la seule mariée « officiellement ») pour conduite avec le voile intégral : 22 euros contestés. La machine médiatique s’est dès lors emballée avec des révélations chaque jour : effectivement, au dire de ses voisins, deux maisons pour loger ses 4 épouses ; oui, il aurait une propension à battre ses femmes et à maltraiter les enfants (2 témoignages concordants que la Justice aura à évaluer : ceux d’un beau-père et d’une ancienne compagne), et puis cette déclaration impudique : le droit aux hommes (il n’a pas parlé de la polyandrie !) d’avoir plusieurs maîtresses (en même temps et connues de l’opinion publique) puisque la loi islamique le permet et que loi française, elle, ne dit rien sur ce sujet. Lui, en tout cas, n’est marié qu’avec une femme au regard de la loi française, CQFD !


Des journalistes commencent à parler de cette polygamie clandestine touchant de jeunes converties françaises à l’islam, attirées par de non moins jeunes et riches commerçants ou hommes d’affaires qui, manifestement, comme le Tartuffe de Molière, utilisent la religion pour séduire et donner confiance. Un roman d’amour qui commence par un engagement militant et une sortie de notre société occidentale et se termine trop souvent en enfer ...

 

lies_hebaddj_tabligh.jpgaristide-briand.jpg

Aristide Briand (1862-1932), né à Nantes, mort à Paris, homme politique français, radical, l'un des principaux acteurs des lois laïques de 1905 et 1908. Satue par Emile Guillaume, érigée en 1934, deux ans après sa mort, à Cocherel, village normand où il avait sa résidence secondaire.


Jusqu’à quand laisserons nous les intégristes religieux sévir à leur guise ? Sommes nous devenus une société « molle » où les entrismes sont possibles en flagrant déni de nos valeurs ? Avec des intellectuels qui, par des contorsions politiques et autres justifient tout, même l’inacceptable. La laïcité se serait-elle ramollie pour d’obscures considérations d’opportunité politique ? par du politiquement correct (opposition systématique à toute initiative gouvernementale) et du religieusement correct (surtout ne pas « discriminer la communauté musulmane » !). Et si finalement la Gauche française se faisait chiper la laïcité par la Droite ? Eh oui, quand on laisse tomber les valeurs par terre ... 

 

Ne faut-il pas faire souvenir à cette génération héroïque de radicaux

qui imposa la laïcité à la France au début du XXème siècle ?


Et si, ce qu’il faut appeler désormais, cette affaire de Nantes, était non seulement un fait divers, mais aussi et surtout un fait de société, révélateur d’une évolution, d’un choix d’orientation à faire, désormais incontournable ?


Nos intellectuels, au lieu de défendre inconditionnellement des communautés religieuses conservatrices et frileuses, devraient plutôt soutenir ceux qu’on appelle les musulmans laïcs dont beaucoup risquent leur vie, ainsi que tous les frères et sœurs de l’islam qui rêvent d’une religion d’amour – car l’islam est effectivement Amour et Compassion dans sa tradition soufi - et, en tout cas, d’honnêteté pour tous ses pratiquants.

 

ajout  : notre polygame a pas moins de 15 enfants et en attend deux autres (AFP du 28 juin 2010)


Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'islam et le voile intégral
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 07:29

Les blogs personnels permettent de dire tout haut ce qui était naguère vécu dans le silence et la solitude, l’amertume des moments ou des vies gâchées. Oum Seyfoulah accuse et dénonce un homme qui l’a fait souffrir, elle et son fils. Elle est d’autant plus remontée contre lui qu’il a agi en mettant la religion en avant avec de beaux discours : l’hypocrisie du dévot ajouté au machisme, c’est effectivement une pilule bien amère à avaler. Depuis le Tartuffe de Molière (XVIIème siècle), on connaît la chanson de ce genre de soi disant notables du religieux.

 

oum_seyfoulah.jpglink

Elle a été femme battue et son fils maltraité. Comme la Justice française n’est pas toujours très douée pour enquêter sur les mœurs comme on dit, sa plainte a reçu un « sans suite ». Il faut dire qu’en France, ce sont surtout les hommes et les femmes politiques qui servent de lapins ...  (je n’engage que moi par cette boutade !). Or, l’affaire rebondit car son ancien compagnon s’avère être Liès Hebbadj (le Français aux 4 femmes voilées intégralement) pour l’instant « soupçonné » ! (en attendant que Justice ne se prononce) de polygamie et d’utilisation abusive de Dame Allocations familiales. Maintenant, Oum Seyfoulah (Nina Gomez pour son nom de naissance), est mariée et vit à Doubaï. Nous lui souhaitons une vie apaisée et heureuse, à elle et à son fils.


Ce que nous dit Oum Seyfoulah, c’est qu’elle n’a pas été la première, ni la dernière a être victime des agissements de ce dernier, mais que ce serait du systématique chez lui. Il faut dire qu’il a affirmé publiquement qu’en France (et ailleurs), les citoyens avaient parfaitement le droit d’avoir plusieurs maîtresses « officielles » en même temps. Ben voyons ! quand on est homme et que la religion accorde une prééminence sur les femmes … Ce qu'elle dit est corroboré par le beau-père d'une des épouses actuelles de Liès Hebbadj qui, au téléphone, a trouvé sa fille en pleurs, se plaignant d'être battue et les enfants inaccessibles car bouclés dans leur chambre pour apprendre le Coran.


Mais voilà, c’est au nom même de sa religion, l’islam, qu’Oum Seyfoulah se rebiffe, car le Coran n'est pas sans dire - aussi - de bonnes choses sur les femmes et puis parce que nos sœurs musulmanes sont modernes et intelligentes, savent utiliser l'Internet et y bloguent volontiers. Elles y apportent du cœur et de la sincérité.

 

En tout cas, en attendant que la Justice française ne se bouge, lisez les pages du site perso d’Oum Seyfoulah (ouvert bien avant l'affaire de Nantes, en 2007) ; elles sont éloquentes pour savoir ce qui se passe dans les coulisses d'une certaine polygamie islamique : "Mon histoire : un avertissement contre la manipulation ... bienvenue sur mon site de mise en garde contre l'ignorance" (lien).

 

L'avocat de Liès Hebbadj a porté plainte contre ce blog et son éditrice : soutenons le cri du coeur d'Oum Seyfoulah et signalons son blog à tous nos amis. La lutte des femmes musulmanes continue !


Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'islam et le voile intégral
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 20:33

Moi, Kiana Firouz, lesbienne iranienne, née à Téhéran, Iran, en 1983, j’ai demandé l’asile en Grande-Bretagne, mais ma demande a été rejetée par le Home Office (service britannique de l’immigration) , bien qu’ils reconnaissent le fait que je sois lesbienne. J’ai donc présenté un appel qui a été de façon incroyable refusé par le juge d’arbitrage. Selon le point de vue de mon avocat, il n’y a que peu de chances que j’ai la permission de faire appel contre la décision du juge d’arbitrage. Cela signifie que je ferais bientôt face à une expulsion.

 

L’homosexualité est considérée en Iran comme un péché et un crime passible de sévères sanctions. Selon la loi islamique, la récidive de ce délit est punie de mort. La peine pour lesbianisme entre personnes majeures, consentantes et saines d’esprit, est de 100 coups de fouets. Si l’acte est répétée trois fois, la peine est à chaque fois appliquée et la peine de mort est s’applique à la quatrième fois (articles 127, 129 et 130 du code pénal). Les moyens pour prouver le lesbianisme sont les mêmes que pour l’homosexualité masculine (article 128).

 

J’ai récemment joué un rôle dans un long métrage intitulé « Cul de Sac » qui est essentiellement basé sur l’histoire de ma vraie vie. Le film doit être diffusé en mai 2010. La bande-annonce du film a été publiée sur You Tube depuis décembre 2009, et elle a été regardée par plus de dix mille personnes rien que lors des quatre premiers jours. La nouvelle du film a été couverte par les médias internationaux du monde entier, et en particulier par ceux de l’opposition qui sont sévèrement surveillés par les autorités iraniennes. Le film comporte des scènes d’actes sexuels qui, en eux-mêmes, me menacent de la peine de mort si je retourne en Iran.


Maintenant, le seul espoir qui me reste est le soutien du mouvement LGBT.

 

Ce texte a été publié le 19 avril sur le blog de Maryam Namazie Née à Téhéran, Maryam Namazie a émigré avec sa famille en 1980, à l'âge de 17 ans, lorsque l'Iran devint une république islamique. Elle a habité en Inde, en Grande-Bretagne, puis aux États-Unis d'Amérique où elle a fait ses études. Voir sa biographie sur Wikipedia. Une pétition de soutien peut être signée à cette adresse

Repost 0
Published by Kiana Firouz - dans l'homosexualité
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 04:14

Le voile intégral est seulement la partie émergée de l'iceberg.  C'est en fait un communautarisme basé sur la charia qui se met tranquillement  en place en utilisant les lois sociales des pays européens.

 

Un cas parmi d'autres qui vient d'être révélé par le ministre de l'Intérieur en France : un Algérien, né à Alger, a acquis la nationalité française par mariage en 1999. Il vit avec 4 femmes, chacune touchant l'allocation de parent isolé (sic !) ... et portant le voile intégral. Le mari polygame appartient à la mouvance de la Tabligh (un mouvement piétiste et rigoriste originaire du Pakistan et bien implantée en France). A 34 ans, il a déjà 4 femmes (le chiffre maximum fixé par le Coran) et 12 enfants. C'est là une fort belle réussite en partie du moins au frais de la République !

 

En partie, car, en plus, il est propriétaire d'une boucherie-alimentation avec pignon sur rue à Rezé-les-Nantes (rive sud de la Loire, juste en face de Nantes) et dont on nous dit qu'elle est bien tenue, et puis - car tout fini par se savoir - il exerce comme exorciste à 70 euros la séance ! (source : le blog  d'une ancienne compagne qui en a gros sur le coeur pour les maltraitances qu'elle a subies avec son fils)

 

niqab_affaire_de_nantes.jpg

 

Comme la dame a écopé d'une amende au volant pour avoir conduit sans la visibilité requise, elle a porté plainte ... devant la télévision locale de TF1, avec un prénom d'emprunt "Anne" (elle est née à Nantes et sainte Anne est patronne de la ville !), ses 31 ans, et accompagnée de son mari, Liès Hebbadj, maintenant bien vu de la France entière ... et déjà connu par les services de renseignements britanniques qui le suivent à la trace dans ses déplacements internationaux.

 

Le maire de Nantes vient de confirmer ce jour que le cas était déjà connu des services administratifs :  " Selon les informations que j'ai pu obtenir, cette situation n'est pas connue que de la semaine dernière, elle est connue depuis plusieurs mois, voire plusieurs années de la part des services de l'Etat, de la justice et des services sociaux, notamment de la Caisse d'allocations familiales ", a-t-il dit sur France Info. Bravo aux services de l'Etat !

 

Bon, çà on s'en doutait ! Ce que l'on voudrait maintenant, c'est de connaître le nombre de cas afin que les Français sachent bien ce qui se passent réellement. Selon un reportage vu à la télévision française, entre 50 000 et 200 000 personnes vivraient dans des ménages de fait polygames (pour respecter la loi frannçaise, une seule des femmes est mariée officiellement, les autres sont mariées coutumièrement ou religieusement dans leur pays d'origine ou bien vivent en situation de concubinage "polygamique"). Les voisins de Liès Hebbadj connaissent deux maisons en location où ce dernier loge ses épouses. Espérons que cette "affaire de Nantes" permettra d'en savoir plus sur ce type de ménage au niveau sociologique et pas seulement juridique (car ces ménages savent très bien comment faire pour contourner le droit français).


Oui, allons-z-y-voir au dessous des voiles intégraux car il se passe bien des choses, entre midinettes récemment converties faisant du zèle religieux, jeune femme désirant se rattacher à un encadrement moral ultra-conservateur après une période relâchée, épouses d'un polygame aisé, militantes extrémistes passionaria des terroristes islamistes, etc.

 

Tariq Ramadan est venu au secours de son protégé : Liès Hebbadj est le président d'une association cultuelle musulmane qui milite pour la construction d'une grande mosquée (mais avec son profil, ne risque-t-il pas de plomber le projet, du moins auprès de l'opinion publique ?). Et les mosquées de Nantes ont publié un communiqué commun pour protester contre "l'islamisation de l'évènement", l'évènement étant limité pour elles à l'amende reçue par la femme encagoulée. Bref, le petit bout de la lorgnette et, encore une fois, le refus des autorités religieuses (islamiques et autres) de balayer devant leur porte lorsqu'il y a manifestement problème.


Et puis, certains qui se disent pourtant démocrates, laïcs, féministes et progressistes acceptent au nom de la liberté et du respect dû à l'islam cette polygamie de fait. Sans doute, pour eux, des mots et des valeurs à géométrie variable ... y compris la liberté. Des hommes politiques se sont empressés de bien vite couvrir le scandale en disant que c'est le Gouvernement qui va chercher des poux dans la tête des musulmans.  Ah bon ? de quels musulmans ? Pas en tout cas de ceux qui respectent les lois de notre pays et qui sont l'immense majorité !

 

Oui, nous sommes en plein scandale à la fois de la part des intégristes musulmans mais aussi de ceux qui, pour des raisons politiciennes et électoralistes, les couvrent. Cela s'appelle de la lâcheté et de la complicité.


Jean-Claude Barbier, chrétien unitarien

voir nos articles antérieurs en cliquant sur ce lien

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'islam et le voile intégral
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 09:17

le-voile-integral-en-france.jpg

 

Pour les uns, les chiffres sont dérisoires et ne justifieraient pas une loi. Mais quoi décider alors ? Le laisser-faire ?


Certains préconisent les conseils civiques et une patiente pédagogie … mais en toute ignorance du salafisme qui promeut ce genre d'accoutrement : les encagoulées sont pour la plupart jeunes, instruites, intelligentes, volontaires, et pour elles c’est du militantisme avec une dimension politico-religieuse anti-occidentale. Quel sort pour de braves discours éducatifs en face d’énergies bien trempées ? Faut être bien ignorants ou bien naïfs vis-à-vis des extrémistes religieux pour s'aventurer dans une telle campagne vertueuse.

 

Certains craignent de froisser les musulmans, de « culpabiliser », de « stigmatiser », mais là aussi il y a ignorance totale sur la marchandise : le Coran et les plus hautes instances de l’islam n’ont JAMAIS préconisé ce genre de voile. Pire, c’est une arme aux mains de salafistes dans leur lutte de pouvoir contre les Frères musulmans et les wahabites (qui eux préconisent le hijab, le voile qui laisse le visage visible comme la tenue traditionnelle de nos bonnes sœurs catholiques et orthodoxes). Certes, le réflexe communautariste joue et rares sont les musulmans qui, en public, font part de leur réprobation, mais en privé ils n’en pensent pas moins et désapprouvent ces excès qui se commettent sous couvert de leur religion.


Pour d’autres, puisque le Gouvernement s’est engagé sur cette question, il est de bon ton de prendre le contre pied ; ce qui s’appelle dans notre système politique de "foire d'empoigne", l’Opposition démocratique.


Le Conseil d’Etat a rappelé les libertés des personnes dans un sens on ne peut plus libéral du terme (chacun a le droit de s’habiller comme il l’entend !), sans toutefois traiter le cas du nudisme en public - mais dans l’optique ultra-libérale qui est la sienne çà devrait logiquement venir (allusion à l'un de nos articles antérieurs qui a connu un certain succès auprès des internautes , " êtes-vous pour la burqa ou pour le nudisme féminin ? " lien). Il s’est aligné sur le droit européen communautaire – mais en anticipant largement – car il n’y a pas encore eux de débat sur cette question au niveau des instances concernées. Or, la Belgique débat en ce moment dans le même sens que la France et bien d’autres opinions nationales ne sont pas du tout prêtes à accueillir à bras ouverts les femmes cagoulées qui se veulent porte-drapeau d’un islamisme militant. La votation suisse contre les minarets a été un signal d'alerte : la complaisance vis-à-vis des islamistes ne peut que se retourner contre les musulmans qui, eux, vivent leur religion dans la paix.


Mais surtout, le voile intégral va à l’encontre de nos valeurs modernes qui sont au fondement de notre société : le traitement discriminatoire de la partie féminine de la société qui doit être encagoulée, le refus de la personnalité de la femme dans les espaces publiques où elle est transformée en fantôme, le rejet de toute mixité sous le prétexte du regard concupiscent de l’homme, l’engagement de la femme dans une morale rigoriste des plus réactionnaires, la volonté d’une secte d’imposer une « vraie » religion, la notion d'une pureté sexuelle hautement culpabilisante pour ceux qui vivent leur sexualité hors mariage, le communautarisme des extrémistes religieux (les salafistes ne sont pas les seuls à pratiquer ce genre d’exercice ; les ultra-orthodoxes juifs à Jérusalem et ailleurs mènent aussi la danse), enfin la haine (le mot n’est pas trop fort pour qui connaît le milieu) du monde occidental. Nous ne sommes pas exhaustifs dans cette énumération, mais cela fait déjà beaucoup !

 

Il ne s'agit pas ici d'identité historique (1), mais assurément d'intégrisme religieux.

(1) aux Etats-Unis, les Amishs concervent un mode de vie rural du XVIIème siècle, style hollandais de leur pays d'origine, mais ils n'exercent pas de pression sur les autres pour promouvoir leur mode de vie.

 

Alors quel type de société voulons nous ? C’est le moment de le dire d’une façon claire et nette.

 

Jean-Claude Barbier, chrétien unitarien

voir nos articles antérieurs dans la rubrique "l'islam et le voile intégral"

 

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'islam et le voile intégral
commenter cet article

Articles Récents