Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 07:11

hans_kung.jpgLe théologien catholique Hans Küng vient de publier dans le journal Le Monde du 17 avril 2010 une lettre ouverte "aux évêques du monde entier". Elle a été traduite de l'allemand par Nicolas Weill (lien).

 

C'est le constat d'un échec du premier quinquennat de Benoît XVI, de son début de règne, avec une énumération des "occasions râtées". Mais son intérêt réside aussi dans un appel direct aux évêques (et non plus au pape). En cela, Hans Küng fait jouer la collégialité apostolique et non plus l'organisation pyramidale actuelle où les évêques, lors de leur nomination, doivent jurer obéissance au pape comme s'ils n'étaient qu'un simple préfet - ce qui est un comble pour le "pasteur" d'un peuple !

 

Le niveau diocésain est très souvent oublié chez les catholiques, or le collège apostolique est formé de tous les évêques, le pape y compris en sa qualité d'évêque de Rome. C'est une dynamique horizontale qui a été transformée au Moyen Age par une verticalité au bénéfice d'un pape qui s'est fait en quelque sorte empereur. Or, si des évêques se font remarquer par les médias par des déclarations conformistes sinon réactionnaires, d'autres au contraire font preuve de bon sens, sinon d'innovations locales.

 

Ce niveau régional / local est donc important et nous avons, à plusieurs reprises, attiré l'attention de nos lecteurs sur cet échelon qui, en principe, devrait être le dernier avant les conciles oecuméniques. Pour en faciliter leur lecture, nous avons regroupé nos textes dans une rubrique  intitulée "paroles d'évêque".

 

Mais l'Eglise catholique peut-elle retrouver sa collégialié perdue après tant de siècles de centralisation à outrance ? En attendant, les évêques ne risquent-il pas de sombrer avec leur capitaine de bâteau dans une dévalorisation hâtivement généralisée par l'opinion publique ...



Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans paroles d'évêque
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 12:05

CatholilleA l'initiative de l'hebdomadaire La Vie, avec le soutien de l'université catholique de Lille et du diocèse de la même ville, des "Etats généraux du christianisme" auront lieu du jeudi 23 au samedi 25 septembre prochain (lien). Signe des temps, il ne s'agit pas du seul catholicisme (dont on sait s'il a bien besoin de se réformer !) mais du christianisme avec toutes ses composantes. Autre signe des temps : Lille est une ville-capitale européenne et ce sont tous les francophones de Belgique et du Nord de la France qui seront les premiers à ce rendez-vous.

 

Le blason de l'Université catholique de Lille

 

Après Lyon, choisi comme lieu d'un Grand rassemblement en novembre par la Fédération des réseaux des parvis, voici donc une seconde ville à l'honneur, avec une même ambition : préparer les voies d'un christianisme adapté à notre temps à transmettre aux futures générations.

 

La Vie, "hedomadaire chrétien d'actualité" était, il y a 33 ans La Vie catholique. Conformément à cette ouverture, cet hebdo donne régulièrement des infos sur les protestants (ainsi que sur les orthodoxes et autres chrétiens orientaux) ; certains des articles sont rédigés par des journalistes protestants (il y a aussi des journalistes incroyants à La Vie !), des pasteurs ou des théologiens protestants ou des chrétiens de base protestants.

 

Ajout du 16 juillet 2010 : le programme de la manifestation est disponible sur le site de la Vie (lavie.fr)

 

Un point de vue critique ;


Qui dit Etats généraux dit en principe une assemblée délibérante et prenant des décisions, du genre conseil d'Eglise, synode diocésain ou régional, concile, etc. Or nos amis de Lille débattent certes de sujets tout à fait intéressants, mais ils évitent soigneusement les dilemmes sur lesquels butent l'Eglise catholique en ce moment : le célibat obligé de prêtres n'engendre-t-il pas un certain type de pédophilie ? un concubinage caché, vécu douloureusement ? quel est l'avenir des laïcs qui exercent des fonctions de diacres ? pourront-ils accéder à la prêtrise ? diaconesses y compris ? homosexuels y compris ? les divorcés remariés pourront-ils un jour communier ? comment accepter les couples homosexuels ? faut-il les marier ? faut-il maintenir le pédo-baptême alors qu'on affirme la liberté de la personne ? Bref autant de sujets qui fâchent et que, dans une circulaire déjà ancienne, Rome a dé-saisi les synodes diocésains.

 

L'Eglise catholique est une Eglise tronquée à son niveau diocésain, où l'évêque-fonctionnaire ne peut plus traiter des dossiers en toute liberté. Certes, il reste au brave peuple le loisir de se réunir pour causer de tout et de rien. Ce sont là des rencontres-carrefour tout à fait intéressantes ... mais on est loin d'une convocation d'Etats généraux avec des cahiers de doléances et des suites à donner ...  (Jean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux, message du 17 juillet au forum des "unitariens francophones", lien)

 

Un autre point de vue :


Je suis bien d'accord avec toutes ces remarques, mais cela reste un évènement original, qui est plus ou moins inspiré, non pas des vrais Etats Généraux, mais du Katholikentag (littéralement "le jour des catholiques") qui se tient tous les deux ans en Allemagne, à l'initiative d'une organisation des laïcs catholiques. Ce type d'organisation n'existant pas en France (hormis la récente Conférence catholique des baptisé-e-s de France), c'est La Vie qui a pris l'initiative et ces Etats Généraux sont placés d'emblée sous le signe de l'oecuménisme, comme l'est devenu le Katholikentag. Le Katholikentag a toutefois une ampleur considérable qui ne sera certainement pas atteinte à Lille.

 

Il existe un évènement équivalent pour les protestants le Kirchentag et les organisateurs de ces deux évènements ont en mai dernier oerganisé en commun le 2è Oekumenische Kicrhentag, la 2ème Journée oecuménique des Eglises. Quelle que soit ses limites, l'initiative de La Vie est une occasion de dialogue où nous pouvons tenter de faire entendre nos doléances ... sans trop d'illusions toutefois. (Régis Pluchet, protestant libéral et unitarien, Le Mans). 

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans les chrétiens se rassemblent
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 15:26

Jean-Paul-Marat.jpg

Il y a les autoroutes de l'Internet, et puis il y a les caniveaux, sinon les égouts !

 

Les serveurs doivent faire le nettoyage de ce qui se publie chez eux, comme tout éditeur qui se respecte. Nous sommes bien loin de ce minimum éthique ! L'Internet est un espace hors la loi où, pour certains, tout semble permis ; une jungle pour les individualistes de tout poil - et ils sont nombreux car c'est facile !


Sur Facebook des lynchages médiatiques sont organisés contre des personnes, personnalités politiques ou religieuses ou autres. Voir par exemple le cas récent de l'évêque de Soissons (lien). Les juges tardent à sévir et lorsqu'ils le font, les serveurs s'en foutent car ils gagnent du fric avec ce genre d'activité qui fait de l'audimat ! et puis ils sont bardés d'avocats.

 

Jean-Paul Marat, né en Suisse dans le canton de Neuchâtel en 1743, médecin puis journaliste, assassiné à Paris en 1793 par Charlotte Corday. Ici peint par J. Boze (Musée Carnavelet, Paris).


C'est franchement nauséabond. Si notre démocratie ne se réveille pas, elle connaîtra des lendemains douloureux. Après les totalitarismes du XXème siècle, nous allons avoir le règne des anarcho-individualistes totalement irresponsables. Notre langage populaire connaît bien ce genre d'individus : on les appelle des "branleurs" ou des "petits cons". Ils tiennent maintenant les antennes de certaines radios et font des buzz dans la blogosphère. Il paraît qu'on ne peut pas réussir si l'on ne fait pas preuve d'impertinence ! L'opinion applaudit ...

 

Marat, le journaliste démagogue et haineux de la Révolution française, est de retour !


Les unitariens ont toujours proclamé la liberté de pensée et la saine critique des religions et des institutions, MAIS en toute responsabilité et dans le respect des personnes.


Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la culture Internet
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 19:19

Jesus_en_3D_portrait.JPGBizarrement, ce portrait en 3D établi récemment par le spécialiste en imagerie américain Ray Downing, en février dernier, ne circule pas dans les médias français. Les Actualités unitariennes, quant à elles, sont fiers de la personne de Jésus, maître spirituel pour  les chrétiens unitariens, qui s'en disent disciples, et haute figure spirituelle de référence pour tous les autres unitariens sans exception. Elles sont particulièrement heureuses de l'offrir à leurs visiteurs en ce jour de Pâques. Pour plus d'information, voir notre article à la rubrique "le linceul de Turin" dans les Etudes unitariennes "Une apparition moderne de Jésus : son portrait en 3D tiré de son linceul"

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans le temps des évangiles
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 11:31

tisserands_moyen-age.JPGMalgré que le travail en 1978 d’une importante équipe américaine de scientifiques écartait toute œuvre de faussaire, l’opinion publique s’est laissée abusée dix ans après, en juillet 1988, par la publication des résultats de l’analyse au carbone 14 d’un échantillon du linceul en question : c’était de nouveau un « faux » datant du Moyen âge ! Voilà que maintenant on nous dit – scientifiquement parlant avec démonstration - que cet échantillon n’était pas valable car provenant du re-tissage d’une bordure du linceul d'où avaient été prélevées des reliques.

 

tisserands au Moyen âge européen


Merci à la télévision, car l’opinion publique s’en tient encore aux résultats de l’analyse de 1988 au carbone 14 et que les Eglises chrétiennes ont abdiqué toute prétention en la matière par lâcheté, par manque de conviction, ou bien pour se replier sur la foi qui est le domaine qu’elle gère sans partage ... Par deux fois depuis cette fameuse datation de 1988, la télévision a osé dire tout haut ce qui se disait tout bas dans des milieux très spécialisée.

 

Une première fois, le 16 juin 2009, TV5 Monde dans son émission « Question à la Une » signalait que les historiens certifiaient l’existence du linceul avant la datation donnée (1260-1390), notamment avec l’étude d’une enluminure du codex hongrois De Pray (1192-1195) (nous en avons aussitôt rendu compte dans un article  dans les Etudes unitariennes : "Lorsque les historiens défendent le Suaire de Turin").

 

Et puis pour la Pâque 2010, Arte, ce samedi 3 avril à 20h 40, a fait l’honneur aux chrétiens d’aborder de nouveau le sujet : « Le Suaire de Turin : la nouvelle enquête » (un film réalisé par Michael Epstein). Voir notre article de ce jour dans les Etudes unitariennes (lien ) "Le linceul de Turin enfin en voie d'authentification par la communauté scientifique". Film déjà ancien car réalisé en 2008 (au Royaume uni), mais, vu le lynchage médiatique dont ce « Suaire » a fait l’objet, on ne peut pas demander non plus les buzz de l’actualité !


Des rediffusions toujours sur Arte sont prévues durant ce mois : les mercredi 7 avril à 10h 05, samedi 10 avril à 10h 55 et dimanche 11 avril à 5h 15. Pour revoir l'émission sur le site d'ARTE (lien)

 

La question n’est pas de croire ou ne pas croire, mais de savoir. C’est en effet à partir de la connaissance scientifique que la religion peut réfléchir sur des faits, mais faut-il encore que la science soit rigoureuse. Alors que le technicien a confiance dans les résultats obtenus par une méthode particulière, le savant, quant à lui, sait qu’une hypothèse, pour être valable, doit tenir compte de tout le savoir accumulé jusqu’à présent.


Disons le carrément, une bonne partie de la communauté scientifique, sans doute trop techniciste, a fait preuve de conclusion tout à fait hâtive, se limitant à une datation par carbone 14 sans avoir une vue d’ensemble de la question. Le carbone 14 s’est prononcé infailliblement pour un échantillon et non pour l’ensemble du linceul ! Une machine ne rend compte que de ce qu’on entre dedans. L’extrapolation de l’échantillon à l’ensemble de la pièce est une erreur de méthodologie car il n’y a eu aucune analyse sur la représentativité de l’échantillon. Même en sciences humaines (et je parle ici en tant que sociologue) on fait mieux !

 

Et puis, avec tout ce que l'on savait déjà sur ce linceul, il n'était plus possible de revenir en arrière, à la première hypothèse d'un faussaire. Il fallait être totalement ignorant du dossier pour le faire ... et bien des scientifiques bornés l'on fait !

 
Arroseurs arrosés ; pour une fois ce ne sont pas les croyants qui sont pris pour des naïfs et des imbéciles !


Et que dire des Eglises chrétiennes qui ont honte de parler du linceul de leur fondateur alors qu’elles s’empressent de célébrer une résurrection dont elles n’ont pourtant aucune preuve matérielle, ni aucun témoignage direct. Les témoignages dont il est question dans les évangiles sont en fait des déductions à partir du constat du tombeau vide et des textes messianiques ainsi que nous l’avons expliqué dans nos Etudes unitariennes à la rubrique "Le tombeau vide" (lien ).


Et si le vendredi saint (la mort de Jésus sur la croix) était finalement plus important (en tout cas plus assuré comme fait historique) que la résurrection supposée du jour de Pâque ? C’est ce que donne à penser la prédication pascale de la révérende Maria Pap, ministre du culte de l’Eglise unitarienne de Transylvanie et titulaire de la chaire de l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) "Le saint malfaiteur" (lien ).


A l’honneur des unitariens, nous avons été plusieurs (Roger Sauter, Jean-Claude Barbier) à maintenir envers et contre tous notre intérêt pour le linceul de Turin ; la même chose d’ailleurs pour le tombeau de Talpiot (Pierre Bailleux, Jean-Claude Barbier) où là aussi des chercheurs se sont montrés plus qu’hâtifs dans leurs analyses (lien ).


Aujourd’hui, en plus de quelques très rares électrons libres comme Michel Benoît (lien ), seuls des unitariens sont capables de souhaiter qu’une religion rappelle les faits historiques tels quels sans extrapoler outre mesure, même si elle doit rendre compte aussi d’une tradition religieuse qui, elle, s’est amplifiée au fil des siècles. Pour l’instant, la mort de Jésus est un fait avéré, et la résurrection est une espérance – certains parlent d’une réalité spirituelle (sans se prononcer sur la base historique ou non ! ce qui s’appelle tourner autour du pot …).

 

Quand donc les chrétiens abandonneront-ils la langue de bois et regarderont-ils en face les réalités historiques ... Faut-il donc enchanter le monde ou le réenchanter pour être chrétien ?


Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans le temps des évangiles
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 10:59

Depuis 3 jours maintenant, Overblog subit une attaque très virulente sur les blogs, ce qui a pour conséquence de ralentir de nombreux affichages, voire même une interruption du service de temps en temps. Les provenances de ces attaques sont de différents pays mais essentiellement d'Italie.


communiqué du jeudi 25 mars 2010


"Nous sommes, depuis 3 jours, la cible d'une attaque de type DoS (déni de service) inédite par sa puissance. Nous sommes attaqués très régulièrement, nous avons donc un ensemble de protections qui permettent de ne pas dégrader notre service. Dans le cas présent, l'attaque a été si violente qu'elle a rendu indisponible l'ensemble de la plateforme pendant plusieurs heures !


Nous savons que les blogs visés font tous référence à la franc-maçonnerie et à une certaine élection qui doit se dérouler aujourd'hui, que les adresses IP utilisées sont localisées en Italie, et que celui qui a commandé cette attaque a mis des moyens financiers forcement très importants au regard de la technique employée. Il s'agit d'un acte de cybercriminalité grave, car pour tenter de rendre indisponible quelques blogs les initiateurs de cette attaque n'ont pas hésité à mettre hors service plus d'un million de blogs.


Nous nous sommes toujours fixé comme mission de permettre au plus grand nombre de s'exprimer librement. C'est cette liberté qui est attaquée aujourd'hui. Nous sommes fiers d'être aujourd'hui un outil de la démocratie, mais cela nous coûte cher en efforts... "


Notre équipe technique s'efforce au maximum de maintenir le portail et les blogs depuis ces derniers jours. Nombre d'entre vous nous ont apporté leur soutien que nous apprécions. Nous vous remercions pour votre patience et votre compréhension.


 

overblog_orange.png

Repost 0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 02:31

Communiqué de l'Union bouddhique belge du 26 janvier 2010


bouddhisme_homosexualite.jpgLes récents propos de Mgr Léonard sur l'homosexualité ont fait beaucoup de bruit ces derniers jours. En tant que bouddhistes, nous avons assisté à ces passes d'armes avec étonnement. Mais de quoi, bon dieu, est-il question ici ?


Il n'est pas rare que l'on nous demande le point du vue du bouddhisme sur le sujet. Et nous sommes alors amenés à décevoir notre auditoire. Le bouddhisme, par essence rétif aux « points de vue », n'a pas de point de vue sur la question... Cela voudrait-il dire que le bouddhisme n'a rien à dire sur la sexualité ? Bien sûr que non ! Mais il s'exprime de préférence de manière quelque peu plus nuancée que ce que nous avons pu lire dernièrement dans la presse.


Pour commencer, le bouddhisme ne s'intéresse pas à ce qui est permis ou pas. Nous n'avons du reste aucun être suprême ou autre critère ultime pour en décider. Ce qui préoccupe le bouddhisme, ce sont les causes de la souffrance et du bonheur.Il est clair que la sexualité peut être un moteur important de l’une et de l’autre. Il y a malheureusement beaucoup de violence sexuelle. La presse s'en fait régulièrement l'écho, et ce n'est là que la partie émergée de l'iceberg. Mais les êtres humains peuvent aussi être parfaitement heureux dans une relation sexuelle.

 

Ceci n'a en soi rien à voir avec la nature homosexuelle ou hétérosexuelle de la relation. Étant moi-même psychiatre, j'ai entendu d'innombrables récits poignants d'abus sexuels cachés dans le cadre de relations parfaitement légitimes entre couples hétérosexuels mariés.


La souffrance ou le bonheur ne sont pas déterminés par la nature du désir sexuel mais par la manière dont ce désir est géré. Il n'y a rien de mal en soi dans le désir. Ce n'est que lorsque le désir devient une exigence dans le cadre de laquelle l'autre n'est plus respecté en tant que personne, lorsque l'autre doit se soumettre à mes exigences, que mon désir devient une source de souffrance.


Ne pourrions-nous donc pas cesser de nous perdre dans des questions accessoires ? Il y a suffisamment de souffrance comme cela. Et si nous faisions plutôt passer un message positif de respect et de compassion ?

Edel Maex, psychiatre, secrétaire général de l'Union bouddhique belge (UBB) 

 

Et voici ce que pense le dalaï lama :


" Beaucoup de gens me demandent ce que je pense de l'homosexualité . Pour ceux qui ont une religion, le mieux est de décider de ce que vous devez faire ou ne pas faire en fonction de votre foi. Certains chrétiens disent que l'homosexualité est une faute grave, d'autres non. Certains bouddhistes l'admettent, alors que d'autres estiment qu'elle équivaut pratiquement à cesser d'être bouddhiste. Selon les textes fondamentaux du bouddhisme, il y a dix actes nuisibles à éviter, dont l'inconduite sexuelle. Celle-ci désigne surtout le fait de prendre le conjoint d'un autre, mais inclut aussi l'homosexualité , les rapports sexuels par la bouche ou l'anus et la masturbation.

 

Cela ne veut pas dire que ces pratiques nous excluent du bouddhisme. Hormis les vues erronées - qui consistent à penser que le Bouddha ou la loi de causalité n'existent pas -, aucun des dix actes nuisibles, même le meurtre, n'a pour effet de nous rendre non bouddhiste. (...)

 

Si vous n'avez pas de religion et désirez avoir des rapports sexuels avec quelqu'un du même sexe, d'un commun accord, sans qu'il n'y ait viol ni abus d'aucune sorte, et si vous y trouvez une satisfaction non violente, je ne vois rien à y redire. Je pense même, et c'est un point important, qu'il est injuste que les homosexuels soient parfois rejetés par la société, soient punis ou perdent leur travail. On ne peut pas les mettre sur le même plan que des criminels. (...)

 

Je pense que, selon le bouddhisme en général, l'homosexualité constitue surtout une faute par rapport à certains préceptes, mais elle n'est pas nuisble en soi, contrairement au viol, au meurtre ou à d'autres actes qui font souffrir autrui. Il en est de même de la masturbation. C'est pourquoi il n'y a aucune raison de rejeter les homosexuels ou d'avoir envers eux une attitude discriminatoire. J'ajouterai qu'il n'est pas juste non plus de dénigrer systématiquement les religions qui proscrivent l'inconduite sexuelle, simplement parce que cela ne correspond pas à nos idées ou à nos façons de faire. Avant de critiquer une règle, il est bon d'essayer de comprendre les véritables raisons qui la motivent. (...) " ( " 365 méditations quotidiennes " )

 

bouddhistes_homosexuels.jpg

ndlr : Nous remercions Nicolas S. et Yohann Amal de nous avoir communiqué ces informations.


Repost 0
Published by Edel Maex et le dalaï lama - dans l'homosexualité
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 10:44

La région de Tucson, dans l'Arizona, a environ 1 000 000 habitants. La ville est au coeur du Sonora, qui est le désert le plus humide du monde, mais un désert quand même ! L'Arizona est à l'est de la Californie et frontalier avec le Mexique. Tucson y est la grande ville la plus proche de ce pays. Depuis 60 ans, il y a une Eglise unitarienne-universaliste dont les bâtiments sont comme une fleur dans cette région aride. Voir le reportage inédit de Richard Brodesky sur son Eglise, sur le site des unitariens français (le site du Conseil des unitariens et universalistes français CUUF), envoyé ce jour à la Fraternité unitarienne de Bordeaux.

http://img.over-blog.com/598x199/3/01/73/31/Tucson_Arizona_Unitarian-Universalist-Church_2.jpghttp://img.over-blog.com/598x319/3/01/73/31/Tucson_Arizona_Unitarian-Universalist-Church_4.jpg
de grands parasols pour aller du lieu de culte aux salles en annexe

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans U aux Etats-Unis
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 05:43

Pourquoi se rassembler ? Certains le font pour une cause militante ou bien pour affirmer des croyances communes, ou encore pour communier ensemble à un spectacle. Et si nous nous rassemblions AUSSI pour partager tout simplement ce que nous sommes, pour nous relier, dialoguer, échanger, partager. C'est ce que nous dit Cécile Entremont, présidente de la Fédération des réseaux des parvis dans un texte magnifique dont nous reproduisons ici quelques  extraits, mais que nous vous invitons à lire en entier sur le site de cette fédération.


France_lyon--escalier-du-Vieux-Lyon.jpg

les escaliers du Vieux Lyon


Se rassembler dans l'ouverture, dans la liberté, pour que chacun soit à son aise, accueilli dans sa singularité, avec son propre parcours de vie, ses avis et ses engagements personnels.


Se rassembler pour le plaisir d'être ensemble avec notre diversité et de pouvoir partager sans directive, sans hiérarchie, sans hypocrisie, ce qui fait le profond de nos vies.


Se rassembler et se nourrir à nos sources communes : dans une ambiance de rencontre conviviale et de respect fraternel, retrouver la famille des amis qui suivent la voie de Jésus de Nazareth. Ensuite, il est vrai qu'on aimerait se rassembler avec d'autres, plus au large encore !


Se rencontrer en un même lieu avec des amis, des lecteurs de la revue, des participants d'autres groupes plus anonymes, des croyants différents, des chrétiens du seuil - comme on les appelait à une époque -, des chercheurs de Dieu hors-les-murs, de ceux qui ont quitté l'Eglise sur la pointe des pieds et souffrent de se retrouver isolés, des mouvements proches de nous, et aussi, comme nous l'espérons de nous, et aussi, comme l'espérons tous, des jeunes sensibles à la résistance spirituelle, à la solidarité, l'interculturel, l'écologie.


Se rassembler pour être encore plus nombreux ensemble : se connaître, se re-connaître, se faire connaître.


[...]  C'est, pour nous, faire le choix d'une société démocratique tant dans la vie civile que pour la vie en Eglise. C'est aussi partager avec nos contemporains la quête d'identité, de sens et de liens qui constitue notre itinéraire croyant, et chercher à reconnaître la présence divine dans notre expérience humaine. [...]


" Le temps est venu ", Lyon, 11-12 novembre 2010.

voir sur ce site notre rubrique "Le Grand rassemblement de Lyon 2010"


Repost 0
Published by Cécile Entremont - dans les chrétiens se rassemblent
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 08:09
Un récent sondage d'opinion publié ce matin par le journal La Croix confirme l'influence de la pratique religieuse - dans le cas des catholiques - sur les choix politiques "les catholiques pratiquants restent fidèles à la Droite" (lien). Les catholiques ont été répartis entre trois catégories : "pratiquants réguliers", "occasionnels" et "non pratiquants" ; et les différentes sont nettes :

Les catholiques pratiquants réguliers votent à Droite (60% au premier tour des récentes régionales et 73% au second tour), mais il s'agit de la Droite classique, conservatrice, car ils maintiennent le Front national (FN) à l'écart (12%, puis 4%). Il s'agit aussi d'un vote civique : près de 6 sur 10 sont allés votés alors que plus de la moitié des Français se sont abstenus.

D'une façon générale, c'est une Droite modérée qui n'apprécie pas les agressivités politiques, que ce soit celle des Extrêmes (FN et extrême Gauche) , mais aussi celle de François Bayrou anti-Sarkozy (aux élections présidentielle de 2007, ils étaient 20 % à voter pour le Modem dans une problématique ni Droite ni Gauche - pourcentage montant à 23% chez les catholiques pratiquants irréguliers - soit nettement au-dessus de la moyenne nationale de 18%), ou encore le passé soixante-huitard et le style libertaire de Daniel Cohn Bendit (1% seulement pour les pratiquants réguliers, contre 9% aux pratiquants occasionnels et 10% pour les non pratiquants, la moyenne nationale étant de 12%).


Par contre les pratiquants occasionnels (correspondent-ils à des gens qui se détachent de l'Eglise catholique, qui prennent leur distance ?) votent beaucoup plus à Gauche (au premier tour des régionales : 41% contre 15% aux pratiquants réguliers) - ce sont des catholiques de Gauche - mais aussi ils ne dédaignent pas les Extrêmes politiques : 3% contre 1% pour l'extrême Gauche, et 17% contre 12% pour le Front national au 1er tour puis 13% contre 4% au second tour).


Les catholiques non pratiquants votent encore plus à Gauche (respectivement au second tour 23% pour les pratiquants réguliers, 42% pour les pratiquants occasionnels et 55% pour les non pratiquants - soit pour ces derniers plus que la moyenne nationale qui est de 53%) et pour l'alliance Europe-écologie (respectivement  1%, 9% et 10%, avec une moyenne nationale à 12%). Soit un crescendo à l'inverse de la pratique !


la-priere.jpgPour passer des catholiques aux autres religions, il faudrait bien entendu pouvoir s'appuyer également sur des sondages.

Disons toutefois qu'il y a une culture "paroissiale" où les fidèles sont habitués à ne pas faire de politique ou du moins à en parler avec modération afin d'éviter les heurts au sein de leur communauté (ni de vague théologique non plus !).

Il y a ainsi un apprentissage du bon voisinage, de la cohabitation, d'un possible consensus, premier pas d'une démocratie "apaisée".


Chez les musulmans, on constate également une méfiance vis-à-vis des extrêmes : le FN bien entendu puisqu'il s'agit d'un parti ouvertement anti-islamique, mais aussi vis-à-vis des partis trotskystes qui ont essayé de récupérer la vague anti-sioniste ... et même le port du foulard islamique (allusion à la décision controversée du Nouveau parti anti-capitaliste NPA d'inclure dans l'une de ses listes une candidate portant un tel foulard - ce qui est bien entendu du plein droit de cette dernière).

Alors, la religion, du moins lorsqu'elle est pratiquée loin des prêches enflammés, serait-elle comme la musique, adoucisatrice de nos moeurs ? Du moins apparemment chez nous ...


Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans vive l'inter-convictionnel !
commenter cet article

Articles Récents