Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 02:02
Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans la culture Internet
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 18:10

Le Commencement d'un monde, Vers une modernité métisse, de Jean-Claude Guillebaud, 2008, Paris, Le Seuil, coll. " Histoire et Actualité ", 390 p., prix 22 euros (prix alapage.com : 20.9 euros).

Le dernier livre de Jean-Claude Guillebaud, qui vient de sortir ce 21 août, sera mis en discussion par le café-bouquin organisé conjointement par Droits et libertés en Eglise (DLE) et Femmes et hommes en Eglise (FHE), le mardi 18 novembre de 18h30 à 20h, Temps Présent, 68 rue de Babylone 75007 Paris (métro St François Xavier).

" Nous sommes au commencement d'un monde. Vécu dans la crainte, ce prodigieux surgissement signe la disparition de l'ancien monde, celui dans lequel nous sommes nés. Pourtant, la sourde inquiétude qui habite nos sociétés doit être dépassée. Le monde 'nouveau' qui naît sous nos yeux est sans doute porteur de menaces mais plus encore de promesses. Il correspond à l'émergence d'une modernité radicalement 'autre'. Elle ne se confond plus avec l'Occident comme ce fut le cas pendant quatre siècles. Une longue séquence historique s'achève et la stricte hégémonie occidentale prend fin. Nous sommes en marche vers une modernité métisse. Deux malentendus nous empêchent de prendre la vraie mesure de l'événement. On annonce un 'choc des civilisations', alors même que c'est d'une rencontre progressive qu'il s'agit. On s'inquiète d'une aggravation des différences entre les peuples, quand les influences réciproques n'ont jamais été aussi fortes. Le discours dominant est trompeur. En réalité, au-delà des apparences, les 'civilisations' se rapprochent les unes des autres ". Sur le site de Evene.

http://www.evene.fr/livres/livre/jean-claude-guillebaud-le-commencement-d-un-monde-37735.php


Repost 0
Published by DLH et FHE
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 13:57
Les Cahiers Michel Servet, publiés par la Correspondance unitarienne, en sont à leur n° 11 : un texte très sensible de l'écrivain Michel Bellin. Il y évoque, par l'intermédiaire des héros de ses nombreux romans, son propre itinéraire spirituel.

Au risque de me perdre
; la foi (de retour ?) pour un ancien prêtre qui, désormais, assume son homosexualité 1967-2008, par Michel Bellin, écrivain (Itinéraires spirituels tome II), dessins à l'encre de l'auteur, avant propos de Jean-Claude Barbier "Christianisme et homosexualité : les Eglises au risque de se perdre ... " ; Cahiers Michel Servet n° 11, 24 p. en A4 + couverture en couleur.

Prix : 5 euros (chèque émis en France, billets en euros ou timbres en tarif économique) à envoyer à Jean-Claude Barbier, Résidence "Les Saules, bât. C1, avenue du Maréchal Juin, 33170 Gradignan, correspondance.unitarienne@wanadoo.fr


Les Cahiers Michel Servet sont enregistrés à la Bibliothèque nationale de France sous le n° ISSN 1965-2488. Voir la liste complète des n° dans La Besace des unitariens,
http://labesacedesunitariens.over-blog.com/categorie-1131158.html

Repost 0
Published by Cahiers Michel Servet - dans l'homosexualité
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 12:39


Dans le cadre d'une prévention contre les dérives sectaires et/ou thérapeutiques holistiques, le Groupe d’Etude des Mouvements de Pensée en vue de la Protection de l’Individu (GEMPPI), basé à Marseille *, a établi cette charte visant à conseiller le public et à contribuer à assainir un milieu où des charlatants s'en donnent à coeur joie et s'enrichissent sur le dos de leurs clients.

* BP 30095, 13192 Marseille cedex 20, tél. 04 91 08 72 22, courriel : gemppi@wanadoo.fr 
sites : www.gemppi.org et http://www.ifrance.com/sectes-info-gemppi/

PREAMBULE

Cette charte a été élaborée par le GEMPPI et a fait l’objet de réflexions publiques pour la première fois le 04/10/08 lors du colloque  " Comment éviter les dérives sectaires dans les pratiques de santé non " reconnues " et de bien-être ? " à l’Espace Ethique Méditerranéen, Hôpital adultes de La Timone, Marseille.  Elle s’inscrit dans l’esprit du respect d’autrui et de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen.

Le GEMPPI en est seul détenteur. La personne physique ou morale signant cette charte s’engage sur son honneur à y adhérer et à en mettre en pratique tous ses articles ainsi que son préambule. Elle adhère aussi aux buts du GEMPPI. Le non-respect de cette charte l’exclut automatiquement de cet engagement et du registre des inscrits. Si l’un de ces derniers venait à ne plus agréer cette charte, il devrait signaler au GEMPPI et au plus vite, son désir de ne plus être considéré comme signataire. C’est le signataire de cette charte qui définit lui-même s’il correspond au profil de praticien ou d’acteur du corps et de l’esprit.

Cette charte n'est pas une homologation du GEMPPI des techniques ou pratiques qui seront représentées, ni même un certificat de garantie ou de qualité du praticien, c’est seulement l’expression  par sa signature qu’il agréé les buts du GEMPPI, qu’il est d’accord avec cette charte et qu’il s’engage à l’appliquer. Le praticien désirant signer cette charte doit au préalable envoyer son CV (formations, Etc.) et une présentation de ses pratiques, de ses outils de praticien ou d’acteur du corps et de l’esprit et orientations idéologiques impliquées.

Lorsqu’il opère des changements dans ses pratiques et orientations, il doit en informer le GEMPPI. Tout signataire de cette charte attend une année de probation avant de pouvoir figurer dans ce registre après accord du GEMPPI. Le GEMPPI se réserve le droit d’accepter ou de refuser tout signataire et de radier tout signataire de cette charte, notamment dans le cas où un signataire utiliserait une technique ou une pratique mal connue ou inconnue du GEMPPI, selon le principe de précaution. Tout signataire renonce à toute indemnisation ou dédommagement s’il est radié de ce registre.


Le signataire s’engage à respecter le préambule et les articles suivants


1) Il s’efforce de ne pas nuire
aux personnes le sollicitant ou lui demandant des prestations, notamment en refusant de profiter de l’ascendant lié à son rôle, toute relation de pouvoir et d’aliénation à sa personne, ses concepts ou sa pratique. Il est prêt à faire son possible pour résoudre les problèmes éventuels pour lesquels le GEMPPI aurait été saisi concernant sa pratique.

2) Il a une pratique respectant les principes de laïcité
et du respect de la personne humaine notamment en s’abstenant d’orienter ses clients ou usagers vers quelques croyances ou religions que ce soient. Son activité de praticien ou d’acteur du corps et de l’esprit est indépendante de toute appartenance  à des groupes désignés comme secte dans les rapports parlementaires français " Les sectes en France " (1995), " L’argent des sectes " (1999) et " L’enfance volée " (2006) ou nommés comme tels dans les rapports de la MILS ou de la MIVILUDES.

3) Il exclut de sa démarche de praticien ou d’acteur du corps et de l’esprit, tout dogmatisme et exclusivisme
ainsi que toute annonce publicitaire exagérée, surévaluée, trompeuse, en particulier au regard des données scientifiques acquises (le GEMPPI pourra, le cas échéant, en juger en s’en remettant à des intervenants plus compétents dans ce domaine), et s'engage à une prudente humilité la concernant. Il considère que sa pratique ou sa technique ou le concept qu’il met en application, en particulier lorsqu’il n’est pas validé scientifiquement, n’est pas un remède à tout ou extraordinaire, il ne prétend pas qu’il permette de répondre à des problèmes ou questions précises auxquels la science, dont la médecine, ne peut encore répondre. Il s’engage à informer honnêtement son usager sur sa pratique et sans amoindrir d’aucune façon son esprit critique.

4) Il ne se substitue en rien à la médecine
et ne tient pas de discours incitant directement ou indirectement à la rejeter ou la discréditer. Il ne se substitue pas dans sa pratique aux différentes professions de santé reconnues. Il ne fait rien qui pourrait faire perdre des chances de soins appropriés ou de guérison à des personnes atteintes de pathologies. S’il soupçonne une pathologie chez son usager, il se fait un devoir de l’inciter à consulter un médecin. Il ne fait rien qui puisse être assimilé à du charlatanisme, de l’exercice illégal de la médecine ou de la pharmacie. Il n’incite pas à la prise de substances illicites ou dommageables pour ses usagers.

5) Il s’engage au respect du secret et de l’intimité de ses usagers

6) S’il adhère à une autre charte (ou règle déontologique) ou il doit la respecter,
mais si elle est contradictoire à cette charte des Praticiens et acteurs du corps et de l’esprit, il ne peut être signataire de cette dernière.

7) Il s’engage à mentionner sur les documents publics d’information
(site Internet, plaquettes de présentation de son activité ou de son association) de sa pratique la formule " Signataire de la Charte des praticiens et acteurs du corps et de l’esprit du GEMPPI  - Groupe d’Etude des Mouvements de Pensée en vue de la Protection de l’Individu agissant pour la protection des citoyens contre les dérives sectaires et thérapeutiques holistiques. Tél. 04 91 08 72 22. www.gemppi.org - Courriel : gemppi@wanadoo.fr - Cette charte n'est pas une homologation du GEMPPI des techniques ou pratiques du signataire, ni même un certificat de garantie ou de qualité du praticien, c’est seulement l’expression  par sa signature qu’il agréé les buts du GEMPPI, qu’il est d’accord avec cette charte et qu’il s’engage à l’appliquer" et de l’afficher aussi, bien en évidence, et en gros caractères, sur le lieu de sa pratique, avec au moins le texte des 8 premiers articles de cette charte et avec la fiche permettant aux usagers de détecter une possible dérive sectaire ou thérapeutique, dont le texte est fourni par le GEMPPI.

8) Il accepte que toute fausse déclaration ou omission de sa part
concernant certains aspects de sa pratique et de ses orientations et qui seraient incompatibles avec les statuts du GEMPPI et cette charte et leur esprit l’excluraient automatiquement de la liste des signataires.

9) Il souscrit une cotisation "sympathisant"
auprès du GEMPPI, chaque année, en début d’année, au plus tard le 31 janvier (sauf pour une première inscription, à une date ultérieure) (soit 3 euros à la date du 1er janvier 2008). Le GEMPPI n’est pas tenu d’envoyer systématiquement des rappels de cotisation du fait que cette dernière arrive à échéance à période fixe. Cette cotisation, aide à la tenue de ce registre et exprime l’accord du cotisant avec les buts du GEMPPI* et son désir d’être inscrit dans le registre des signataires de la Charte des praticiens et acteurs du corps et de l’esprit. Le non-renouvellement de sa cotisation (dès le 1er février) signifie ipso facto, son désir de ne plus souscrire à cette charte et provoque sa radiation automatique et le renouvellement de sa cotisation signifie son désir de maintenir son adhésion à cette charte. Si des modifications étaient apportées à cette charte, le GEMPPI en informerait les signataires. Si ces modifications ne convenaient pas aux signataires, ils devraient demander sans attendre à être radiés du registre.

10) Il accepte que le GEMPPI communique ses coordonnées publiques sans lui demander
, ou que le GEMPPI ne les communique pas, sans qu’il ait à s’en expliquer, à des personnes qui en ont besoin ou qui lui en font la demande. Par contre le GEMPPI ne diffuse pas la liste des praticiens et acteurs de ce registre. Le GEMPPI diffusera cependant, par sélection, une liste de techniques et spécialités des praticiens et acteurs du corps et de l’esprit mises en œuvre par les signataires de ce registre, accompagnée éventuellement d’un bref descriptif.

11) Si sa pratique s’exerce par le biais d’une association ou d’un autre organisme
(Ordre, syndicat, fédération…), ou s'il est personne morale, il doit en communiquer au GEMPPI tous les documents utiles permettant de constater sa conformité à cette charte, sa transparence et la rectitude de son fonctionnement et s’assurer que ses membres respectent cette charte ou y souscrivent.
Repost 0
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 09:22
L'Instituto de Estudios Sijenenses "Miguel Servet" (Michael Servetus Institute) ouvre un bureau à Bruxelles à partir  du 15 octobre afin d'être en contact avec les instances européennes et de mieux faire connaître ses activités culturelles.
 
Rue Van Eyck, 48, 5D
1000 Bruxelles
Bélgica
Tel.: 0032 (0) 475 670 377
E-mail: institutoesms@yahoo.es  

L'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) organisa une rencontre en Espagne en novembre 2007. A cette occasion, les participants visitèrent la maison natal de Michel Servet, à Villanueva de Sijena (Aragon), où fut apposée cette plaque commémorative. Photo Jean-Claude Barbier

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans à propos de Michel Servet
commenter cet article
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 13:42

Dans le cadre de leur " café-bouquin ", les associations Droits et libertés en Eglise (DLE) et Femmes et Hommes en Eglise (FHE), toutes deux associations du Parvis, vous invitent à la discussion de ce livre qui est paru à Paris aux éditions Plon en octobre 2007 : mardi 21 octobre de 18h 30 à 20h, à Temps Présent, 68 rue de Babylone 75007 Paris.

Commentaires lus sur le site de la librairie Alapage.com
,



Alors que le politiquement correct récuse le religieux en général, et le christianisme en particulier, Frédéric Lenoir rappelle les valeurs chrétiennes de l'Europe. Quel est le socle de l'Europe ? Même si nous n'en sommes pas conscients, même si on les rejette, ce sont bien les valeurs judéo-chrétiennes qui nous fondent. Dans un texte polémique, engagé et extrêmement documenté, Frédéric Lenoir ne tourne pas le dos à ces valeurs, mais les repositionne avec subtilité. Un moyen de nous permettre de les accepter, tout en les dépassant. Frédéric Lenoir, 45 ans, est philosophe et sociologue, docteur de l'EHESS, directeur du Monde des religions et auteur d'une trentaine d'ouvrages. La Librairie Alapage.com.

Dans "le Christ philosophe", Frédéric Lenoir explore les racines chrétiennes de la pensée occidentale. Outre la perspective d'un jackpot éditorial, associer le Christ et la philosophie peut sembler, à première vue, engendrer un paradoxe insurmontable. Surtout dans des sociétés sécularisées qui opposent de façon radicale foi et raison. Frédéric Lenoir, surnommé "le Dan Brown français" depuis le succès de ses ouvrages de vulgarisation théologique et de ses romans mystiques, reconnaît et assume pleinement le quasi non-sens... Là où le chrétien Lenoir diverge de l'athée Onfray, c'est qu'au lieu de vouloir tirer un trait sur tout cet héritage il s'agit pour lui de le reconnaître et d'opérer un "tri critique". Il interpelle le philosophe "dé-constructeur" : Qu'avez-vous de mieux à proposer que l'amour du prochain ? Marie Lemonnier - Le Nouvel Observateur du 29 novembre 2007

Enfin un ouvrage sur le christianisme qui sort de la littérature bondieusarde, des fictions sur Jésus ou des essais apocalyptiques sur son déclin. Sociologue, directeur du Monde des religions, Frédéric Lenoir s'aventure cette fois sur le terrain de la philosophie pour défendre une thèse qui n'est pas neuve - il n'omet pas de renvoyer à Marcel Gauchet - mais qu'il renouvelle de manière ambitieuse... Le premier crime de l'Eglise fut, selon l'auteur, d'avoir évacué le "message" de Jésus- Christ : la liberté, qui ne veut pas dire rupture, avec la Loi juive ; l'égalité, inconnue de son temps, entre les races, les classes, les sexes, les nations ; l'éthique du sujet dans des sociétés orientales où ne règnent que les clans. Henri Tincq - Le Monde du 21 décembre 2007.

Pour mettre à l'épreuve la parabole des talents, il a publié récemment un essai ambitieux, Le Christ philosophe (Plon), qui démontre la modernité du message de Jésus... Si Frédéric Lenoir réussit si bien, c'est parce qu'il ne joue pas la comédie. Sa quête personnelle coïncide avec celle de ses lecteurs. Il bouscule les vieilles barbes du milieu religieux et autres "pisse-copie de l'épiscopat" en leur imposant sa barbe du troisième jour, look tendance. Résultat, on ne se rase plus quand on parle de foi. Christian Makarian - L'Express du 6 mars 2008

http://www.alapage.com

Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans le temps des évangiles
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 15:51

Le programme d'action "une bougie pour le Tibet" continue.  Vous êtes invités à allumer une bougie chaque 7ème jour de chaque mois, à commencer par demain mardi 7 octobre. http://candle4tibet.ning.com/

Par pur hasard ou bien par on ne sait quelle convergence spontanée des symboles spirituels, le logo de cette campagne ressemble tout à fait au calice des unitariens : une flamme allumée dans un vase sacré. Voir notre rubrique sur le site de l'AFCU : http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


Repost 0
Published by Actualités unitariennes - dans halte aux génocides
commenter cet article
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 09:11

Vous trouverez les dates des activités des unitariens
et des mouvances libérales qui leur sont proches
dans notre "Agenda à l'usage des unitariens et des sympathisants"
sur ce site, dans l'une des pages fixes, en haut de la colonne latérale.

Rencontrons-nous, réunissons nous, vivons dans la joie des dialogues !

Repost 0
Published by Actualités unitariennes
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 07:15

Ce n’est pas parce qu’un mouvement est contestable sur certains points qu’il faut être injuste et malhonnête vis-à-vis de lui. Nous avons ici dénoncé des pratiques comme celles de la Scientologie et nul ne peut nous accuser de complaisance. La mouvance unitarienne qui est la nôtre sait parfaitement faire la différence entre la tolérance (qui exige d’être bien informé) et le laxisme (qui est un manque de rigueur intellectuelle, un relativisme culturel béât et assurément une lâcheté).

Plutôt rationalistes, volontiers progressistes, tenant compte des progrès scientifiques, nous n’apprécions pas du tout les archaïsmes religieux véhiculés par les mouvements religieux conservateurs et piétistes. Nonobstant, nous devons faire attention à ne pas devenir à notre tour injustes et sectaires.

Mouvement religieusement rigoriste et moralement conservateur, les témoins de Jéhovah sont critiqués sur bien des points de leur doctrine et de leur mode de fonctionnement, mais de là à les accuser globalement de pédophilie, il y a un pas à ne pas franchir ! Or, un ancien témoin de Jéhovah américain, William Bowen, en tournée en France jusqu'au 3 octobre, fondateur de l'association Silent Lambs (Les agneaux silencieux), affirme ni plus ni moins qu'"un tiers des enfants" vivant dans des familles de Témoins de Jéhovah "sont ou risquent d'être sexuellement abusés".

Certes toutes les institutions confrontées à des actes pédophiles ont eu tendance à laver le linge sale en famille, que ce soit l’Eglise catholique ou l’Education nationale en France. Mais depuis quelques années, les responsables ont tous pris conscience de la gravité de tels actes et conseillent le recours à la Justice. Il en est ainsi pour les témoins de Jéhovah, ni plus ni moins pédophiles que les autres, ni plus ni moins conscients de cette question que les autres. Depuis plusieurs années, le bureau des affaires religieuses de la Fédération chrétienne des Témoins de Jéhovah en France donne des instructions pour que soit obligatoirement signalé tout fait connu d'abus sexuel.

De même, que le fisc français veuille imposer les offrandes faites par les fidèles, cela paraît ubuesque. Les catholiques et les protestants accepteraient-ils un prélèvement sur les quêtes qu’ils font ? Que nous sachions, les témoins de Jéhovah mènent une existence sobre et modeste conformément à leur tradition puritaine ; le luxe et les mondanités ne sont pas leur affaire. On est loin de la Scientologie avec ses stars ! Sachons leur reconnaître du moins les qualités morales qu’ils pratiquent.

De même, faut-il leur interdire la construction de lieux de culte ? Le débat est vif, comme par exemple près d’Epinal. Voir l’article du Monde sur ce sujet en date du 2 octobre 2008
http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/10/02/les-temoins-de-jehovah-dans-la-rue-pour-se-defendre-d-accusations-de-pedophilie_1102490_3224.html

à Deyvillier, près d'Epinal, une association locale se mobilise pour empêcher la construction d'un lieu de culte de 1 600 places au service des témoins de Jéohvah de la région Nord-Est.

De même, faut-il rejeter quelqu’un sous le prétexte qu’il est témoin de Jéhovah comme naguère on écartait les pestiférés ? Les anti-sectaires ont le mérite d’interpeller les pratiques de certains mouvements, mais ils tombent parfois dans des attitudes elles mêmes sectaires. C’est Jésus qui parlait de la poutre que nous avons dans l’œil alors que notre bouche dénonce la paille dans les yeux des autres ...

Les unitariens n’ont pas de contact avec le mouvement des Témoins de Jéhovah en tant que tel, les styles n’étant pas les mêmes ! mais cela n’interdit pas d’en avoir si l’occasion se présentait et cela n’empêche pas, d’ores et déjà, d’avoir des relations avec des personnes de cette mouvance, entre autres intéressées par Michel Servet et l’anti-trinitarisme du XVIème siècle (puisque leur mouvement conteste lui aussi le dogme de la Trinité).

Oui, soyons critiques, mais ne soyons pas bêtes et méchants !

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans les dérives sectaires
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 11:12

Chaque année, l’Instituto de Estudios Sijenenses "Miguel Servet" / Michael Servetus Institute,  http://www.miguelservet.org, organise des conférences dans le cadre d’années académiques. La prochaine aura lieu le samedi 1er novembre, avec les interventions suivantes (en anglais et en espagnol) :

la statue de Michel Servet au pied de l'église de Villanueva de Sijena (Aragon), le village où il est né. Photo Jean-Claude Barbier (2007)

de 12h 45 à 14h –
Dr. Peter Hughes (Toronto, Canada), "Michel Servet est-il l’auteur de Declarationis Iesu Christi filii Dei : historique de la publication et analyse de son contenu". Il y aura une traduction simultanée, anglais / espagnol. L’orateur est Canadien ; il est licencié de Mathématiques au Massachussets Institute of Technology ; il fut ministre du culte de la Première Eglise unitarienne de Woonsocket, dans l’Etat américain de Rhode Island de 1986 à 1999 ; et il fait œuvre d’historien de la religion chrétienne en général et l’unitarisme en particulier. Il a réédité le livre du Professeur Roland H. Bainton "Michel Servet : hérétique et martyr" et il est l’éditeur principal du dictionnaire biographique de la Société unitarienne-universaliste d’histoire,
http://www25.uua.org/uuhs/duub 

de 16h 30 à 17h 45 – Dr. Rafael Bermuda del Pino (Sevilla), "Dieu et le Monde dans la pensée de Michel Servet". L’auteur est docteur en philosophie à l’université de Séville ; il présente ici un résumé de la thèse qu’il vient de soutenir.

de 18h à 18h 45 - D. Mariano Aladrén (Zaragoza), "L’importance de l’astrologie dans l’œuvre de Michel Servet : introduction à l’hermaneutisme". L’auteur est conseiller de l’Institut, membre fondateur de la Fédération européenenne des astrologues du Sud (FAES). Il a publié en espagnol les 8 tomes du "Libro Cumplido del Juicio de las Estrellas" de Ali Ben Ragel (du Fonds d’Alphonse X le Sage), la "Summa Astrológica" de Antonio de Nájera (1634) et les "Fundamentos Muy Ciertos de la Astrología" de Johannes Kepler (1602). Il coordonne une émission radiophonique sur l’astrologie.

La Journée comprend un déjeuner au restaurant Alcanadre à Sariñena (à 20 Km de Villanueva), de 14h à 16h 30 (au prix de 20 euros, à réserver directement au restaurant 974 5572 432). Elle s’achèvera par une cérémonie aux bougies (Ofrenda del fuego) au pied de la statue de Michel Servet sur la place de l’église à 19h 30.

Repost 0
Published by Instituto sijenenses - dans à propos de Michel Servet
commenter cet article

Articles Récents